Actualités > Actualités > Carrousel


Recherche

Des molécules innovantes contre les intoxications aux organophosphorés

Les recherches effectuées au sein de l'unité de recherche Chimie Organique Bioorganique : Réactivité et Analyse (COBRA, UMR 6014) ont conduit au dépôt d'un brevet d'invention en Europe (juillet 2020) suivi d'un brevet international en février 2022. L'invention concerne des composés destinés à être utilisés dans la réactivation de la butyrylcholinestérase. De tels composés sont utiles dans le traitement ou la prévention de l'intoxication par au moins un agent neurotoxique organophosphoré.

L'unité de recherche Chimie Organique et Bioorganique : Réactivité et Analyse (COBRA, UMR 6014) travaille sur la synthèse de molécules innovantes. Une partie des recherches portent sur des activateurs de bioépurateurs permettant des traiter les intoxications aux composés neurotoxiques organophosphorés (OP).
La toxicité de ces composés résulte de l'inhibition irréversible de l'acétylcholinestérase (AChE) qui régule la transmission dans le système nerveux central et périphérique.
Le traitement actuel, qui consiste à injecter un réactivateur de l'AChE, un anti convulsant et un antagoniste des récepteurs muscariniques, présente de fortes limitations de protection. Une autre stratégie de protection consiste en une injection exogène d'une enzyme capable de neutraliser les OP avant qu'ils n'’atteignent leur cible. La butyrylcholinestérase (BChE) est une enzyme endogène circulante, structurellement proche de l'AChE, capable de réagir avec tous les OP. Cependant, ce bioépurateur nécessite une administration en forte quantité afin d'assurer une bonne protection, ce qui engendre des coûts prohibitifs et limite le développement d'un traitement thérapeutique à grande échelle.

Notre stratégie : ajouter à restauration de l'activité de l'Acetylcholinesterase intramusculaire ou neuronalecette (A) l'utilisation de la Butyrylcholinesterase comme épurateur pseudocatalytique (B)
Restoring muscle or brain AChE activity
Le développement d'activateurs permettrait de régénérer le bioépurateur in vivo et de diminuer ainsi la dose de BChE à administrer. Ce développement est donc un enjeu tant sur le plan économique que sanitaire dans un contexte où les intoxications par les OP demeurent une menace sérieuse.
Les recherches effectuées au sein du laboratoire ont donc conduit au dépôt d'un brevet d'invention en Europe en juillet 2020, publié en brevet international le 3 février 2022 sous le numéro WO 2022/023315 « Oximes de carbaldéhyde utilisés en tant que réactivateurs de la butyrylcholinestérase ». Ce brevet, géré par Normandie Valorisation, a été déposé au nom de l'Université de Rouen Normandie, du CNRS, de l'INSA de Rouen et de l'État Français, représenté par la Direction Centrale du Service de Santé des Armées.

Informations pratiques :

Date de l'évènement : du 15 mars 2022 au 31 décembre 2022
Lieu(x) : Laboratoire Chimie Organique Bioorganique : Réactivité et Analyse (COBRA, UMR 6014), 1 rue Tesnière, Bât. IRCOF, 76821 Mont-Saint-Aignan cedex

Publié le 14 mars 2022

mise à jour le 15 mars 2022



Trouver une actualité

Trouver une actualité