Actualités > Actualités > Carrousel


Recherche

Dispersion des biofilms de Pseudomonas aeruginosa par des peptides natriurétiques

Dans le cadre de ces recherches visant à contrer les biofilms de la bactérie Pseudomonas aeruginosa, le laboratoire de Microbiologie, Communication Bactérienne et Stratégies Anti-infectieuses (CBSA) de l’Université de Rouen Normandie a mis en évidence la forte action dispersive sur des biofilms de P. aeruginosa induite par le peptide natriurétique atrial (ANP) humain.

Human Atrial Natriuretic Peptide

Human Atrial Natriuretic Peptide

Les biofilms de P. aeruginosa sont à l'origine d'infections chroniques favorisant la résistance aux antibiotiques notamment au niveau de plaies sur la peau et dans les poumons. De nombreuses études récentes démontrent que les bactéries peuvent détecter certains composés biologiques produit par l’homme grâce à des capteurs/récepteurs spécifiques qui modulent leur physiologie bactérienne. Ces travaux ouvrent des perspectives dans la recherche d’agents thérapeutiques capables d’influencer la physiologie bactérienne et d’affecter directement le processus d'infection bactérien.

C’est dans ce contexte que, dans un article paru dans la revue internationale Advanced Science (https://doi.org/10.1002/advs.202103262), les chercheurs du CBSA ont mis en évidence que l'hormone humaine ANP (Atrial Natriuretic Peptide) prévient la formation de biofilms de P. aeruginosa et disperse fortement les biofilms établis. Bien que l’ANP n'ait pas d'effet antimicrobien direct, il agit comme un adjuvant, agissant en synergie avec les antibiotiques pour disperser et détruire les biofilms. L’ANP semble donc être une arme prometteuse pour éradiquer les biofilms bactériens persistants.

Cette publication s’inscrit dans un projet de valorisation porté par l’Université de Rouen Normandie et Normandie Valorisation.

Les recherches au sein du laboratoire ont conduit au dépôt d’un brevet d’invention en France en juillet 2019 puis publié en brevet international le 4 février 2021 sous le numéro WO2021018792 - L'Ostéocrine, la Lébétine ou l'ANP pour détruire les biofilms bactériens.


Informations pratiques :

Date de l'évènement : le 14 janvier 2022

Publié le 8 février 2022

mise à jour le 8 février 2022



Trouver une actualité

Trouver une actualité