Projets Financés > PIA


Programme d'investissements d'avenir (PIA), Equipex, Projets lauréats

4 Programmes d’investissement d’avenir (PIA)

Doté de 57 milliards d’euros, le Programme d’investissements d’avenir (PIA), piloté par le Secrétariat général pour l’investissement (SGPI), a été mis en place par l’État pour financer des investissements innovants et prometteurs sur le territoire, afin de permettre à la France d’augmenter son potentiel de croissance et d’emplois. Depuis le lancement du PIA, l’État a ainsi co-financé plusieurs milliers de projets pour préparer l’avenir.

Le projet TEAM-sports (Dynamique de groupe en sport collectifs) est coordonné par l’Université de Bourgogne Franche-Comté avec la participation des fédérations nationales de Rugby, Handball, Basket-ball et Volleyball. Il mobilise diverses disciplines (psychophysiologie, neurosciences, apprentissage moteur et modélisation digitale) afin de développer de nouvelles approches sur la cognition et la préparation mentale dans les sports collectifs.

L’URN figure comme un des partenaires, sous la responsabilité scientifique de Ludovic Seifert (CETAPS – EA 3832) avec un montant alloué de 115 020€ sur une assiette totale de 1 208 564€ (coût total de projet : 3 638 560,42 €).

Le projet PHAEOmAbs répond à l'appel à projet "Nouveaux Système d'Expression" du Grand Défi Biomédicament. Il est coordonné par l’URN sous la responsabilité scientifique de Muriel Bardor (Glyco-MEV – EA4358) et vise à développer un système de production d'anticorps accessible et à faible coût à partir d'une microalgue en optimisant son rendement via des technologies innovantes.
L'expertise de l'URN est complétée par la participation du Toulouse Industrial Biotechnology for Health (TIBH - INRAE), de l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (IFREMER) et du Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies (CEA).
Le montant total du projet s’élève à 1 850 501,01€ avec une part aidée de 1 013 250,02 €. L'URN a la gestion de la totalité des crédits et est en charge des reversements auprès des partenaires ; la part aidée propre à l'URN est de 251 368 €.
 
Ce projet PIA TIP (Territoires d’Innovation Pédagogique) est porté par l’Université de Picardie Jules Verne et financé par la Caisse des Dépôts. Il implique les INSPÉ de Rouen, Caen, Lille Nord de France et Amiens (soit 17 Unités de Recherche). Répondant aux exigences de l’appel à projets « Pôles pilotes de formation des enseignants et de recherche pour l’éducation », il réunit comme partenaires des structures éducatives, des acteurs institutionnels et le monde associatif. Les travaux ont pour objectif de créer un pôle structurant multidisciplinaire, permettant le décloisonnement des territoires éducatifs des régions académiques Hauts-de France et Normandie, afin d'œuvrer collectivement pour l'inclusion de tous et la sécurisation des parcours éducatifs.
Au sein de l’Université de Rouen-Normandie, le laboratoire CIRNEF (sous la responsabilité scientifique de Amael André) et l’INSPÉ Normandie Rouen bénéficient de 2,28 M€ pour une subvention totale de 7,5 M€ sur 10 ans (coût total du projet : 24,37 M€).
 
Le projet « Rouen Mobilités Intelligentes pour tous », porté par la Métropole Rouen Normandie et ses partenaires, a été lauréat en 2019 de l’appel à projets Territoire d’innovation grande ambition (TIGA). Pour l’URN, les laboratoires impliqués sont le LITIS et le CORIA. Il vise à développer un système de mobilité intelligente multimodale et décarbonée pour modifier de la façon de se déplacer en assurant la continuité totale des déplacements et réduisant l’impact environnemental de la mobilité.
Il réunit 36 partenaires dont 6 collectivités pour un montant de subvention de 5,2 M€ soit un potentiel d’investissement par l’État de 11,4 M€.

1 Équipement d’excellence (Équipex)

L’Equipex GENESIS est un projet immobilier et instrumental débuté en 2014 ayant pour objectif principal la nanoanalyse des effets d'irradiations dans les matériaux, ouverte aux collaborations nationales et internationales.  Le projet est coordonné par le laboratoire GPM (UMR 6634) réunit le Centre CEA de Saclay, le CIMAP ainsi que deux partenaires industriels (EDF et AREVA).
Le projet bénéficie d’une subvention de 8 M€ en investissement et 6M€ en fonctionnement (Subvention totale de 14M€).

1 Projet lauréat de l’appel à projets « Recherche hospitalo-universitaire en santé » (RHU)

Le projet STOP-AS est porté par la Fédération Hospitalo-Universitaire REMOD-VHF (Early Markers of Cardiovascular Remodeling in Valvulopathy and Heart Failure) et coordonné par le Professeur Hélène Eltchaninoff, chef du service de Cardiologie du CHU de Rouen et responsable scientifique pour le laboratoire ENVI. Les travaux de recherches regroupent 15 partenaires (11 académiques et 4 industriels) et visent à améliorer les connaissances sur le rétrécissement aortique et développer de nouvelles thérapeutiques.
La part aidée de l’Université de Rouen Normandie s’élève à 527 228 € pour une subvention totale de 6,6 M€.

1 Projet lauréat « Sport de très haute performance » (STHP)

Le projet NePTUNE (Natation et Para-natation : Tous Unis pour Nos Élites) est coordonné par l’URN sous la responsabilité scientifique de Ludovic Seifert (CETAPS – EA 3832).
Les travaux de recherche visent à accompagner les entraineurs et maximiser les chances de médailles pour l’équipe de France de natation aux Jeux Olympiques de Paris 2024 selon trois axes : le suivi automatique et les stratégies de gestion de course des nageurs en compétition et lors de simulations de course à l’entrainement ; l’étude des coordinations motrices, la propulsion et l’énergétique ; les résistances aquatiques et l’effet d’aspiration.
Le montant total du projet s’élève à 5 774 674,97 € avec une part aidée de 1 538 400,03 €. L'URN a la gestion de la totalité des crédits et est en charge des reversements auprès des partenaires ; la part aidée propre à l'URN est de 403 453,44 €.